marion et william3

Marion & William

«  ̶ William était en fuite depuis longtemps lorsqu’il rencontra Marion pour la première fois, commença Sean, d’une voix douce et d’un ton de conteur. Il vivait caché avec ses compa-gnons dans l’immense et insondable forêt de la Clyde, sa tête mise à prix. Il venait déguisé dans la ville de Lanark, de temps en temps, lorsque la solitude et le silence de la forêt lui pesaient. C’est lors de l’une de ses excursions qu’il aperçut Marion, au marché de Lanark, et il en tomba immédiatement amoureux. Dès lors, il ne la quitta plus des yeux, cherchant à attirer son regard. Elle le remarqua aussitôt dans le groupe de jeunes hommes avec lequel il était. Il se distinguait par sa grande taille et le charisme qui émanait de chacun de ses gestes. Lorsqu’elle leva les yeux sur lui la première fois, son regard de cobalt qui laissait entrevoir une âme pure et généreuse, lui transperça le cœur aussi sûrement qu’une flèche, et elle sut immédiatement qu’ils allaient vivre une grande histoire d’amour. Elle était très jolie, portait une longue tresse blonde et avait la réputation d’être sage et éduquée, mais aussi franche et directe. C’était la première fois que William ressentait un tel amour, dévorant, lui faisant tout oublier. Il ne se sentait plus maître de lui. Ce grand chef de la résistance, ce guerrier sanguinaire, apparaissait fragile et vulnérable, au grand dam de ses amis. Ils échangèrent leur premier baiser près d’une fontaine, dans le centre de la ville. Quelques mois plus tard, ils se marièrent dans la clandestinité, à minuit dans l’église où ils s’étaient parlés la première fois, avec uniquement auprès d’eux leurs plus proches amis. Marion était enceinte de cinq mois. »

Tome 2 : Sur les traces de William Wallace, chapitre 28